Blog

Partenariat du Grand Chalon avec l’association Vélo sur Saône ? Mourad Laoues réagit

By Bien Vivre à Chalon 2020 - Mourad LAOUES   |    No Comment    |    

Retrouvez dans cet article l’intervention de Mourad LAOUES au conseil communautaire du 25 février 2020 concernant la proposition d’un partenariat entre l’association Vélo sur Saône et le Grand Chalon.


Monsieur le Président,

Vous nous proposez d’approuver une convention de partenariat avec l’association VéloSurSaône (Rapport n°6) et je ne peux que m’en réjouir. Le fait d’associer les usagers et experts sur un sujet est positif.

Ce partenariat va évidemment dans le bon sens. Raison pour laquelle je voterai pour.

Mais on peut s’étonner qu’il intervienne à 3 semaines des élections, alors que le Grand Chalon avait 6 ans pour le faire. Il y a longtemps que les associations locales, comme Vélo sur Saône, demandent à être entendues. Il y a longtemps que le Grand Chalon aurait dû s’intéresser de près à ce moyen de circulation, le vélo, qui séduit depuis longtemps nos concitoyens. Et les séduirait encore plus si notre territoire était doté d’un réseau cyclable digne de ce nom, sécurisé, en particulier dans la ville centre. Ce qui n’est pas le cas.

Vous avez peut-être distribué 121 250 euros entre 2018 et aujourd’hui pour que les Grand Chalonnais fassent l’acquisition de vélos électriques (Rapport n°5). Vous avez même prévu une nouvelle enveloppe de 70 000 euros (Rapport n°5). Mais c’est, au total, très insuffisant comparées à certaines subventions qui sont nettement moins utiles aux habitants et à l’urgence climatique.

Certes, vous avez inauguré en grande pompe, au mois de juillet dernier, une voie cyclable reliant le département de la Côte-d’Or aux rives de Saône de Gergy, pour un montant dépassant le million d’euros, heureusement subventionné à hauteur de 77 % par la Région, l’Etat et le Département. Mais en attendant, pour aller travailler en vélo, pour se déplacer au quotidien et en sécurité à vélo, les Grand Chalonnais ne disposent de pas grand-chose. Et je ne suis pas le seul à le penser.

Vous connaissez les résultats du baromètre des villes cyclables, puisque vous avez rencontré l’association Vélo sur Saône, laquelle a certainement évoqué ces données avec vous.

Que nous apprennent ces données ?

Premier point instructif : en 2019, celles et ceux qui ont répondu à ce sondage, uniquement pour la ville de Chalon-sur-Saône, sont en augmentation par rapport à 2017. C’est tout de même que le sujet commence à tarauder.

Deuxième point instructif : ceux qui utilisent malgré tout leur vélo, soit parce qu’ils n’ont pas le choix, soit par choix, ne se sentent absolument pas en sécurité lorsqu’ils le font, et craignent pour leur intégrité physique.

Troisième point instructif : il apparaît très clairement que le ressenti général des sondés est très défavorable en 2019, et même plus défavorable qu’en 2017
Si bien que dans le palmarès établi à la suite de cette enquête, la ville de Chalon-sur-Saône obtient la lettre F, sur une échelle allant de A à G semblable à celle que l’on trouve dans les diagnostics thermiques de logements. Soit une place peu enviable. C’est très insuffisant.

Vous l’avez sans doute compris, Monsieur le Président, en ne dotant pas notre territoire des infrastructures permettant de circuler à vélo en toute sécurité, en vous focalisant sur le cyclisme touristique au détriment du cyclisme pratique et quotidien, faciliter l’acquisition de vélos électriques ne suffit pas à faire oublier que vous êtes passé très loin des attentes des Chalonnais.

Dans ce contexte, conclure une convention de partenariat avec association Vélo sur Saône, c’est bien, c’est un bon début.

Mais permettez-moi de vous dire que, eu égard aux attentes de nos concitoyens, eu égard à l’inertie qui domine sur notre territoire en matière d’urgence climatique en général, de pistes cyclables en particulier, le Grand Chalon n’a pas été et n’est toujours pas à la hauteur.

Mourad LAOUES
Élu communautaire du Grand Chalon
Tête de liste de Bien Vivre à Chalon 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *